Nouvelles recettes

Le roi des Belges n'est pas content de la nouvelle campagne de Burger King

Le roi des Belges n'est pas content de la nouvelle campagne de Burger King

La monarchie belge ne parle pas de la dernière campagne publicitaire de la chaîne de restauration rapide

La chaîne de restauration rapide arrive dans ce pays d'Europe occidentale le mois prochain.

Burger KingLa dernière campagne publicitaire de l'a fait couler beaucoup d'encre avec le roi de Belgique Philippe, alors que la chaîne de restauration rapide a demandé aux Belges de voter en ligne et de la « couronner » comme le véritable leader du pays en vue de son lancement à l'étranger.

Selon Reuters, les représentants du roi Philippe ont contacté la maison mère de Burger King, Marques de restaurants internationales, et a déclaré qu'une image d'une version dessinée du roi ne pouvait pas être utilisée pour le commerce.

"Nous leur avons dit que nous n'étions pas satisfaits qu'ils utilisent une image du roi dans leur campagne", a déclaré à Reuters Pierre-Emmanuel De Bauw, porte-parole du roi.

Dans l'annonce interactive, Burger King invite : « Two Kings. Une couronne. Qui gouvernera ? Votez maintenant... » Si quelqu'un choisit le roi Philippe, l'annonce comporte des réponses comprenant : « Êtes-vous sûr... ? Il ne vous fera pas de frites.

Shana Van den Broeck, porte-parole de Burger Brands Belgium, a déclaré qu'il était possible que l'entreprise modifie l'annonce.

"Nous réfléchissons à la manière de procéder", a-t-elle déclaré. « Si nous apportions un changement à notre campagne, nous le communiquerions. »

Pour lire environ 10 choses que vous ne saviez pas sur Burger King, cliquez ici.


Les « vrais repas » de Burger King - Wow, beaucoup de choses à déballer là-bas

Le dernier gadget publicitaire de Burger King est, comme de nombreux coups de fast-food avant lui, un petit coup chez McDonald's. Et il est possible de le voir comme cela, et cela seul. De vrais repas, disponibles à partir d'aujourd'hui dans certains magasins BK à Austin, Seattle, Miami, Los Angeles et New York, peuvent être commandés dans l'une des cinq ambiances possibles : repas pissé, repas bleu, repas salé, repas YAAAS et repas DGAF -parce que "personne n'est heureux tout le temps". Trouver? Vous aimez les Happy Meals ?

Les vrais repas ne sont essentiellement que des boîtes dans lesquelles sont placés des repas combinés Whopper, et ne sont pas spécifiquement destinés aux enfants, aucun jouet ou sac de pommes Dippers n'est impliqué, et je ne peux pas imaginer que BK commercialise quelque chose appelé le repas DGAF aux tout-petits. Ce n'est donc qu'un gadget, à peu près destiné à McDonald's. Simple.

La fête d'anniversaire Taco Bell d'un enfant adorable envoie Sortir personnel dans la spirale de la honte

Natalie Grove a demandé une chose pour Noël. Quand est venu le temps de faire une liste pour le Père Noël, « Tous…

Pourtant, je dois admettre à contrecœur qu'il se passe plus de choses là-bas. J'ai écrit une fois sur la façon dont l'anniversaire de Taco Bell d'un adorable moppet a envoyé le Sortir personnel dans une spirale de honte totale, et bien qu'il y ait beaucoup moins de honte dans cette spirale particulière, l'effet était une dame des maths non moins confuse sur mon cerveau fatigué. Déballons ceci.

D'une part, c'est stupide. Droit? Le gag de poulet de soutien émotionnel de Popeye n'était également qu'une boîte en carton conçue pour contenir la nourriture ordinaire de Popeye, mais au moins celle-ci 1) était spécifique aux aéroports, pas à une poignée de grandes villes, 2) avait l'avantage de fournir une poignée, qui peut être utile lorsque vous attendez de monter à bord d'un avion et que vous jonglez avec toutes sortes de choses, 3) était assez drôle et plutôt mignon, si nous sommes honnêtes. Ce sont plutôt mignons, nous supposons, mais ils ne sont pas si drôles que ça.

D'autre part, c'est pas censé être si drôle, parce que d'une manière ou d'une autre, l'idée du vrai repas est aussi étonnamment réfléchie ? Burger King a spécifiquement programmé cette campagne au mois de mai, car le mois de mai est le mois de la sensibilisation à la santé mentale, et la société s'est associée à Mental Health America pour lui donner vie, une organisation qui est « la principale organisation communautaire à but non lucratif du pays dédiée à répondre aux besoins des ceux qui vivent avec une maladie mentale et à promouvoir la santé mentale globale de tous les Américains », selon un communiqué de presse.

L'idée qu'ils creusent ici est celle qui est aussi un coup chez McDonald's : "Personne n'est heureux tout le temps." C'est un fait réel. Il y a cette pression pour être «heureux», alors que ce que nous entendons souvent par heureux est «attirant et réussi et ensemble et certainement pas manger un Kit Kat pour le petit déjeuner tout en étant stressé par mon retard parce que j'étais malade tout le week-end et tout ce que je Je veux faire, c'est jouer à des jeux vidéo et regarder les Blazers gagner un match éliminatoire, mais nous ne pouvons pas toujours obtenir ce que nous voulons, qu'est-ce qui ne va pas avec moi, pourquoi ne puis-je pas faire en sorte que mes cheveux ressemblent à des cheveux normaux, peu importe, je Je vais très bien, les gars.

Donc, tout ce qui dit aux gens, et aux jeunes en particulier, qu'il est normal de ressentir de nombreuses façons, d'être parfois un gâchis, est un très bonne chose.

D'un troisième côté étrange, ne s'agit-il pas simplement de commercialiser la vulnérabilité émotionnelle ? Les marques ne sont pas vos amis™, alors à quel point devrais-je me sentir bien que BK me dise qu'il est normal d'être furieux ou déprimé ou quoi que ce soit d'autre ? N'utilisent-ils pas simplement mon bordel pour vendre des frites ?

Et sur la quatrième main tout à fait normale, s'ils sommes utiliser mon mess pour vendre des frites, alors pourquoi en faire un coup chez McDonald's ? La vidéo ci-dessus—tournée, comme le soulignait un communiqué de presse, en 35 mm, donc cette publicité BK et le contreventement d'Alex Ross Perry son odeur avoir quelque chose en commun - fait valoir que vous devriez « se sentir comme vous le souhaitez », tracer une ligne entre la santé émotionnelle et le vieux slogan « faites-le comme vous le souhaitez ». Et si c'est l'argument, alors pourquoi en faire un coup chez McDonald's ? Il y a juste trop de pièces ici.

Sur un dossier cinquième main, je suppose que cela m'a fait poser un tas de questions sur moi-même et sur le monde et les Happy Meals et l'importance de tourner des publicités sur film et qui était le DP de cette publicité, alors peut-être qu'il a fait son travail.

Quoi qu'il en soit, Burger King veut vous vendre des Whoppers dans une boîte de fantaisie. Bon mercredi.


Les « vrais repas » de Burger King - Wow, beaucoup de choses à déballer là-bas

Le dernier gadget publicitaire de Burger King est, comme de nombreux coups de fast-food avant lui, un petit coup chez McDonald's. Et il est possible de le voir comme cela, et cela seul. De vrais repas, disponibles à partir d'aujourd'hui dans certains magasins BK à Austin, Seattle, Miami, Los Angeles et New York, peuvent être commandés dans l'une des cinq ambiances possibles : repas pissé, repas bleu, repas salé, repas YAAAS et repas DGAF -parce que "personne n'est heureux tout le temps". Trouver? Vous aimez les Happy Meals ?

Les vrais repas ne sont essentiellement que des boîtes dans lesquelles sont placés des repas combinés Whopper, et ne sont pas spécifiquement destinés aux enfants, aucun jouet ou sac de pommes Dippers n'est impliqué, et je ne peux pas imaginer que BK commercialise quelque chose appelé le repas DGAF aux tout-petits. Ce n'est donc qu'un gadget, à peu près destiné à McDonald's. Simple.

La fête d'anniversaire Taco Bell d'un enfant adorable envoie Sortir personnel dans la spirale de la honte

Natalie Grove a demandé une chose pour Noël. Quand est venu le temps de faire une liste pour le Père Noël, « Tous…

Pourtant, je dois admettre à contrecœur qu'il se passe plus de choses là-bas. J'ai écrit une fois sur la façon dont l'anniversaire de Taco Bell d'un adorable moppet a envoyé le Sortir personnel dans une spirale de honte totale, et bien qu'il y ait beaucoup moins de honte dans cette spirale particulière, l'effet était une dame des maths non moins confuse sur mon cerveau fatigué. Déballons ceci.

D'une part, c'est stupide. Droit? Le gag de poulet de soutien émotionnel de Popeye n'était également qu'une boîte en carton conçue pour contenir la nourriture ordinaire de Popeye, mais au moins celle-ci 1) était spécifique aux aéroports, pas à une poignée de grandes villes, 2) avait l'avantage de fournir une poignée, qui peut être utile lorsque vous attendez de monter à bord d'un avion et que vous jonglez avec toutes sortes de choses, 3) était assez drôle et plutôt mignon, si nous sommes honnêtes. Ce sont plutôt mignons, nous supposons, mais ils ne sont pas si drôles que ça.

D'autre part, c'est pas censé être si drôle, parce que d'une manière ou d'une autre, l'idée du vrai repas est aussi étonnamment réfléchie ? Burger King a spécifiquement programmé cette campagne au mois de mai, car le mois de mai est le mois de la sensibilisation à la santé mentale, et la société s'est associée à Mental Health America pour lui donner vie, une organisation qui est « la principale organisation communautaire à but non lucratif du pays dédiée à répondre aux besoins des ceux qui vivent avec une maladie mentale et à promouvoir la santé mentale globale de tous les Américains », selon un communiqué de presse.

L'idée qu'ils creusent ici est celle qui est aussi un coup chez McDonald's : "Personne n'est heureux tout le temps." C'est un fait réel. Il y a cette pression pour être «heureux», alors que ce que nous entendons souvent par heureux est «attirant et réussi et ensemble et certainement pas manger un Kit Kat pour le petit déjeuner tout en étant stressé par mon retard parce que j'étais malade tout le week-end et tout ce que je Je veux faire, c'est jouer à des jeux vidéo et regarder les Blazers gagner un match éliminatoire, mais nous ne pouvons pas toujours obtenir ce que nous voulons, qu'est-ce qui ne va pas avec moi, pourquoi ne puis-je pas faire en sorte que mes cheveux ressemblent à des cheveux normaux, peu importe, je Je vais très bien, les gars.

Donc, tout ce qui dit aux gens, et aux jeunes en particulier, qu'il est normal de ressentir de nombreuses façons, d'être parfois un gâchis, est un très bonne chose.

D'un troisième côté étrange, ne s'agit-il pas simplement de commercialiser la vulnérabilité émotionnelle ? Les marques ne sont pas vos amis™, alors à quel point devrais-je me sentir bien que BK me dise qu'il est normal d'être furieux ou déprimé ou quoi que ce soit d'autre ? N'utilisent-ils pas simplement mon bordel pour vendre des frites ?

Et sur la quatrième main tout à fait normale, s'ils sommes utiliser mon désordre pour vendre des frites, alors pourquoi en faire un coup chez McDonald's ? La vidéo ci-dessus—tournée, comme le soulignait un communiqué de presse, en 35 mm, donc cette publicité BK et le contreventement d'Alex Ross Perry son odeur avoir quelque chose en commun - fait valoir que vous devriez « se sentir comme vous le souhaitez », tracer une ligne entre la santé émotionnelle et le vieux slogan « faites-le comme vous le souhaitez ». Et si c'est l'argument, alors pourquoi en faire un coup chez McDonald's ? Il y a trop de pièces ici.

Sur un dossier cinquième main, je suppose que cela m'a fait poser un tas de questions sur moi-même et sur le monde et les Happy Meals et l'importance de tourner des publicités sur film et qui était le DP de cette publicité, alors peut-être qu'il a fait son travail.

Quoi qu'il en soit, Burger King veut vous vendre des Whoppers dans une boîte de fantaisie. Bon mercredi.


Les « vrais repas » de Burger King - Wow, beaucoup de choses à déballer là-bas

Le dernier gadget publicitaire de Burger King est, comme de nombreux coups de fast-food avant lui, un petit coup chez McDonald's. Et il est possible de le voir comme cela, et cela seul. De vrais repas, disponibles à partir d'aujourd'hui dans certains magasins BK à Austin, Seattle, Miami, Los Angeles et New York, peuvent être commandés dans l'une des cinq ambiances possibles : repas pissé, repas bleu, repas salé, repas YAAAS et repas DGAF -parce que "personne n'est heureux tout le temps". Trouver? Vous aimez les Happy Meals ?

Les vrais repas ne sont essentiellement que des boîtes dans lesquelles sont placés des repas combinés Whopper, et ne sont pas spécifiquement destinés aux enfants, aucun jouet ou sac de pommes Dippers n'est impliqué, et je ne peux pas imaginer que BK commercialise quelque chose appelé le repas DGAF aux tout-petits. Ce n'est donc qu'un gadget, à peu près destiné à McDonald's. Simple.

La fête d'anniversaire Taco Bell d'un enfant adorable envoie Sortir personnel dans la spirale de la honte

Natalie Grove a demandé une chose pour Noël. Quand est venu le temps de faire une liste pour le Père Noël, « Tous…

Pourtant, je dois admettre à contrecœur qu'il se passe plus de choses là-bas. J'ai écrit une fois sur la façon dont l'anniversaire de Taco Bell d'un adorable moppet a envoyé le Sortir personnel dans une spirale de honte totale, et bien qu'il y ait beaucoup moins de honte dans cette spirale particulière, l'effet était une dame des maths non moins confuse sur mon cerveau fatigué. Déballons ceci.

D'une part, c'est stupide. Droit? Le gag de poulet de soutien émotionnel de Popeye n'était également qu'une boîte en carton conçue pour contenir la nourriture ordinaire de Popeye, mais au moins celle-ci 1) était spécifique aux aéroports, pas à une poignée de grandes villes, 2) avait l'avantage de fournir une poignée, qui peut être utile lorsque vous attendez de monter à bord d'un avion et que vous jonglez avec toutes sortes de choses, 3) était assez drôle et plutôt mignon, si nous sommes honnêtes. Ce sont plutôt mignons, nous supposons, mais ils ne sont pas si drôles que ça.

D'autre part, c'est pas censé être si drôle, parce que d'une manière ou d'une autre, l'idée du vrai repas est aussi étonnamment réfléchie ? Burger King a spécifiquement programmé cette campagne au mois de mai, car le mois de mai est le mois de la sensibilisation à la santé mentale, et la société s'est associée à Mental Health America pour lui donner vie, une organisation qui est « la principale organisation communautaire à but non lucratif du pays dédiée à répondre aux besoins des ceux qui vivent avec une maladie mentale et à la promotion de la santé mentale globale de tous les Américains », selon un communiqué de presse.

L'idée qu'ils creusent ici est celle qui est aussi un coup chez McDonald's : "Personne n'est heureux tout le temps." C'est un fait réel. Il y a cette pression pour être «heureux», alors que ce que nous entendons souvent par heureux est «attirant et réussi et ensemble et certainement pas manger un Kit Kat pour le petit déjeuner tout en étant stressé par mon retard parce que j'étais malade tout le week-end et tout ce que je Je veux faire, c'est jouer à des jeux vidéo et regarder les Blazers gagner un match éliminatoire, mais nous ne pouvons pas toujours obtenir ce que nous voulons, qu'est-ce qui ne va pas avec moi, pourquoi ne puis-je pas faire en sorte que mes cheveux ressemblent à des cheveux normaux, peu importe, je Je vais très bien, les gars.

Donc, tout ce qui dit aux gens, et aux jeunes en particulier, qu'il est normal de ressentir de nombreuses façons, d'être parfois un gâchis, est un très bonne chose.

D'un troisième côté étrange, ne s'agit-il pas simplement de commercialiser la vulnérabilité émotionnelle ? Les marques ne sont pas vos amis™, alors à quel point devrais-je me sentir bien que BK me dise qu'il est normal d'être furieux ou déprimé ou quoi que ce soit d'autre ? N'utilisent-ils pas simplement mon bordel pour vendre des frites ?

Et sur la quatrième main tout à fait normale, s'ils sommes utiliser mon désordre pour vendre des frites, alors pourquoi en faire un coup chez McDonald's ? La vidéo ci-dessus—tournée, comme le soulignait un communiqué de presse, en 35 mm, donc cette publicité BK et le contreventement d'Alex Ross Perry son odeur avoir quelque chose en commun - fait valoir que vous devriez « se sentir comme vous le souhaitez », tracer une ligne entre la santé émotionnelle et le vieux slogan « faites-le comme vous le souhaitez ». Et si c'est l'argument, alors pourquoi en faire un coup chez McDonald's ? Il y a trop de pièces ici.

Sur un dossier cinquième main, je suppose que cela m'a fait poser un tas de questions sur moi-même et sur le monde et les Happy Meals et l'importance de tourner des publicités sur film et qui était le DP de cette publicité, alors peut-être qu'il a fait son travail.

Quoi qu'il en soit, Burger King veut vous vendre des Whoppers dans une boîte de fantaisie. Bon mercredi.


Les « vrais repas » de Burger King - Wow, beaucoup de choses à déballer là-bas

Le dernier gadget publicitaire de Burger King est, comme beaucoup d'un coup de fast-food avant lui, un petit coup chez McDonald's. Et il est possible de le voir comme cela, et cela seul. De vrais repas, disponibles à partir d'aujourd'hui dans certains magasins BK à Austin, Seattle, Miami, Los Angeles et New York, peuvent être commandés dans l'une des cinq ambiances possibles : repas pissé, repas bleu, repas salé, repas YAAAS et repas DGAF -parce que "personne n'est heureux tout le temps". Trouver? Vous aimez les Happy Meals ?

Les vrais repas ne sont essentiellement que des boîtes dans lesquelles sont placés des repas combinés Whopper, et ne sont pas spécifiquement destinés aux enfants, aucun jouet ou sac de pommes Dippers n'est impliqué, et je ne peux pas imaginer que BK commercialise quelque chose appelé le repas DGAF aux tout-petits. Ce n'est donc qu'un gadget, à peu près destiné à McDonald's. Simple.

La fête d'anniversaire Taco Bell d'un enfant adorable envoie Sortir personnel dans la spirale de la honte

Natalie Grove a demandé une chose pour Noël. Quand est venu le temps de faire une liste pour le Père Noël, « Tous…

Pourtant, je dois admettre à contrecœur qu'il se passe plus de choses là-bas. J'ai écrit une fois sur la façon dont l'anniversaire de Taco Bell d'un adorable moppet a envoyé le Sortir personnel dans une spirale de honte totale, et bien qu'il y ait beaucoup moins de honte dans cette spirale particulière, l'effet était une dame des maths non moins confuse sur mon cerveau fatigué. Déballons ceci.

D'une part, c'est stupide. Droit? Le gag de poulet de soutien émotionnel de Popeye n'était également qu'une boîte en carton conçue pour contenir la nourriture ordinaire de Popeye, mais au moins celle-ci 1) était spécifique aux aéroports, pas à une poignée de grandes villes, 2) avait l'avantage de fournir une poignée, qui peut être utile lorsque vous attendez de monter à bord d'un avion et que vous jonglez avec toutes sortes de choses, 3) était assez drôle et plutôt mignon, si nous sommes honnêtes. Ce sont plutôt mignons, nous supposons, mais ils ne sont pas si drôles que ça.

D'autre part, c'est pas censé être si drôle, parce que d'une manière ou d'une autre, l'idée du vrai repas est aussi étonnamment réfléchie ? Burger King a spécifiquement programmé cette campagne au mois de mai, car le mois de mai est le mois de la sensibilisation à la santé mentale, et la société s'est associée à Mental Health America pour lui donner vie, une organisation qui est « la principale organisation communautaire à but non lucratif du pays dédiée à répondre aux besoins des ceux qui vivent avec une maladie mentale et à la promotion de la santé mentale globale de tous les Américains », selon un communiqué de presse.

L'idée qu'ils creusent ici est celle qui est aussi un coup chez McDonald's : "Personne n'est heureux tout le temps." C'est un fait réel. Il y a cette pression pour être «heureux», alors que ce que nous entendons souvent par heureux est «attirant et réussi et ensemble et certainement pas manger un Kit Kat pour le petit déjeuner tout en transpirant du stress sur mon retard parce que j'étais malade tout le week-end et tout ce que je je veux faire, c'est jouer à des jeux vidéo et regarder les Blazers gagner un match éliminatoire, mais nous ne pouvons pas toujours obtenir ce que nous voulons, qu'est-ce qui ne va pas avec moi, pourquoi ne puis-je pas faire en sorte que mes cheveux ressemblent à des cheveux normaux, peu importe, je Je vais très bien, les gars.

Donc, tout ce qui dit aux gens, et aux jeunes en particulier, qu'il est normal de ressentir de nombreuses façons, d'être parfois un gâchis, est un très bonne chose.

D'un troisième côté étrange, ne s'agit-il pas simplement de commercialiser la vulnérabilité émotionnelle ? Les marques ne sont pas vos amis™, alors à quel point devrais-je me sentir bien que BK me dise qu'il est normal d'être furieux ou déprimé ou quoi que ce soit d'autre ? N'utilisent-ils pas simplement mon bordel pour vendre des frites ?

Et sur la quatrième main tout à fait normale, s'ils sommes utiliser mon mess pour vendre des frites, alors pourquoi en faire un coup chez McDonald's ? La vidéo ci-dessus—tournée, comme le soulignait un communiqué de presse, en 35 mm, donc cette publicité BK et le contreventement d'Alex Ross Perry son odeur avoir quelque chose en commun - fait valoir que vous devriez « se sentir comme vous le souhaitez », tracer une ligne entre la santé émotionnelle et le vieux slogan « faites-le comme vous le souhaitez ». Et si c'est l'argument, alors pourquoi en faire un coup chez McDonald's ? Il y a juste trop de pièces ici.

Sur un dossier cinquième main, je suppose que cela m'a fait poser un tas de questions sur moi-même et le monde et les Happy Meals et l'importance de tourner des publicités sur film et qui était le DP de cette publicité, alors peut-être qu'il a fait son travail.

Quoi qu'il en soit, Burger King veut vous vendre des Whoppers dans une boîte de fantaisie. Bon mercredi.


Les « vrais repas » de Burger King - Wow, beaucoup de choses à déballer là-bas

Le dernier gadget publicitaire de Burger King est, comme beaucoup d'un coup de fast-food avant lui, un petit coup chez McDonald's. Et il est possible de le voir comme cela, et cela seul. De vrais repas, disponibles à partir d'aujourd'hui dans certains magasins BK à Austin, Seattle, Miami, Los Angeles et New York, peuvent être commandés dans l'une des cinq ambiances possibles : repas pissé, repas bleu, repas salé, repas YAAAS et repas DGAF -parce que "personne n'est heureux tout le temps". Trouver? Vous aimez les Happy Meals ?

Les vrais repas ne sont essentiellement que des boîtes dans lesquelles sont placés des repas combinés Whopper, et ne sont pas spécifiquement destinés aux enfants, aucun jouet ou sac de pommes Dippers n'est impliqué, et je ne peux pas imaginer que BK commercialise quelque chose appelé le repas DGAF aux tout-petits. Ce n'est donc qu'un gadget, à peu près destiné à McDonald's. Simple.

La fête d'anniversaire Taco Bell d'un enfant adorable envoie Sortir personnel dans la spirale de la honte

Natalie Grove a demandé une chose pour Noël. Quand est venu le temps de faire une liste pour le Père Noël, « Tous…

Pourtant, je dois admettre à contrecœur qu'il se passe plus de choses là-bas. J'ai écrit une fois sur la façon dont l'anniversaire de Taco Bell d'un adorable moppet a envoyé le Sortir personnel dans une spirale de honte totale, et bien qu'il y ait beaucoup moins de honte dans cette spirale particulière, l'effet était une dame des maths non moins confuse sur mon cerveau fatigué. Déballons ceci.

D'une part, c'est stupide. Droit? Le gag de poulet de soutien émotionnel de Popeye n'était également qu'une boîte en carton conçue pour contenir la nourriture ordinaire de Popeye, mais au moins celle-ci 1) était spécifique aux aéroports, pas à une poignée de grandes villes, 2) avait l'avantage de fournir une poignée, qui peut être utile lorsque vous attendez de monter à bord d'un avion et que vous jonglez avec toutes sortes de choses, 3) était assez drôle et plutôt mignon, si nous sommes honnêtes. Ce sont plutôt mignons, nous supposons, mais ils ne sont pas si drôles que ça.

D'autre part, c'est pas censé être si drôle, parce que d'une manière ou d'une autre, l'idée du vrai repas est aussi étonnamment réfléchie ? Burger King a spécifiquement programmé cette campagne au mois de mai, car le mois de mai est le mois de la sensibilisation à la santé mentale, et la société s'est associée à Mental Health America pour lui donner vie, une organisation qui est « la principale organisation communautaire à but non lucratif du pays dédiée à répondre aux besoins des ceux qui vivent avec une maladie mentale et à promouvoir la santé mentale globale de tous les Américains », selon un communiqué de presse.

L'idée qu'ils creusent ici est celle qui est aussi un coup chez McDonald's : "Personne n'est heureux tout le temps." C'est un fait réel. Il y a cette pression pour être «heureux», alors que ce que nous entendons souvent par heureux est «attirant et réussi et ensemble et certainement pas manger un Kit Kat pour le petit déjeuner tout en étant stressé par mon retard parce que j'étais malade tout le week-end et tout ce que je je veux faire, c'est jouer à des jeux vidéo et regarder les Blazers gagner un match éliminatoire, mais nous ne pouvons pas toujours obtenir ce que nous voulons, qu'est-ce qui ne va pas avec moi, pourquoi ne puis-je pas faire en sorte que mes cheveux ressemblent à des cheveux normaux, peu importe, je Je vais très bien, les gars.

Donc, tout ce qui dit aux gens, et aux jeunes en particulier, qu'il est normal de ressentir de nombreuses façons, d'être parfois un gâchis, est un très bonne chose.

D'un troisième côté étrange, ne s'agit-il pas simplement de commercialiser la vulnérabilité émotionnelle ? Les marques ne sont pas vos amis™, alors à quel point devrais-je me sentir bien que BK me dise qu'il est normal d'être furieux ou déprimé ou quoi que ce soit d'autre ? N'utilisent-ils pas simplement mon bordel pour vendre des frites ?

Et sur la quatrième main tout à fait normale, s'ils sommes utiliser mon désordre pour vendre des frites, alors pourquoi en faire un coup chez McDonald's ? La vidéo ci-dessus—tournée, comme le soulignait un communiqué de presse, en 35 mm, donc cette publicité BK et le contreventement d'Alex Ross Perry son odeur avoir quelque chose en commun - fait valoir que vous devriez « se sentir comme vous le souhaitez », tracer une ligne entre la santé émotionnelle et le vieux slogan « faites-le comme vous le souhaitez ». Et si c'est l'argument, alors pourquoi en faire un coup chez McDonald's ? Il y a trop de pièces ici.

Sur un dossier cinquième main, je suppose que cela m'a fait poser un tas de questions sur moi-même et le monde et les Happy Meals et l'importance de tourner des publicités sur film et qui était le DP de cette publicité, alors peut-être qu'il a fait son travail.

Quoi qu'il en soit, Burger King veut vous vendre des Whoppers dans une boîte de fantaisie. Bon mercredi.


Les « vrais repas » de Burger King - Wow, beaucoup de choses à déballer là-bas

Le dernier gadget publicitaire de Burger King est, comme beaucoup d'un coup de fast-food avant lui, un petit coup chez McDonald's. Et il est possible de le voir comme cela, et cela seul. De vrais repas, disponibles à partir d'aujourd'hui dans certains magasins BK à Austin, Seattle, Miami, Los Angeles et New York, peuvent être commandés dans l'une des cinq ambiances possibles : repas pissé, repas bleu, repas salé, repas YAAAS et repas DGAF -parce que "personne n'est heureux tout le temps". Trouver? Vous aimez les Happy Meals ?

Les vrais repas ne sont essentiellement que des boîtes dans lesquelles sont placés des repas combinés Whopper, et ne sont pas spécifiquement destinés aux enfants, aucun jouet ou sac de pommes Dippers n'est impliqué, et je ne peux pas imaginer que BK commercialise quelque chose appelé le repas DGAF aux tout-petits. Ce n'est donc qu'un gadget, à peu près destiné à McDonald's. Simple.

La fête d'anniversaire Taco Bell d'un enfant adorable envoie Sortir personnel dans la spirale de la honte

Natalie Grove a demandé une chose pour Noël. Quand est venu le temps de faire une liste pour le Père Noël, « Tous…

Pourtant, je dois admettre à contrecœur qu'il se passe plus de choses là-bas. J'ai écrit une fois sur la façon dont l'anniversaire de Taco Bell d'un adorable moppet a envoyé le Sortir personnel dans une spirale de honte totale, et bien qu'il y ait beaucoup moins de honte dans cette spirale particulière, l'effet était une dame des maths non moins confuse sur mon cerveau fatigué. Déballons ceci.

D'une part, c'est idiot. Droit? Le gag de poulet de soutien émotionnel de Popeye n'était également qu'une boîte en carton conçue pour contenir la nourriture ordinaire de Popeye, mais au moins celle-ci 1) était spécifique aux aéroports, pas à une poignée de grandes villes, 2) avait l'avantage de fournir une poignée, qui peut être utile lorsque vous attendez de monter à bord d'un avion et que vous jonglez avec toutes sortes de choses, 3) était assez drôle et plutôt mignon, si nous sommes honnêtes. Ce sont plutôt mignons, nous supposons, mais ils ne sont pas si drôles que ça.

D'autre part, c'est pas censé être si drôle, parce que d'une manière ou d'une autre, l'idée du vrai repas est aussi étonnamment réfléchie ? Burger King a spécifiquement programmé cette campagne au mois de mai, car le mois de mai est le mois de la sensibilisation à la santé mentale, et la société s'est associée à Mental Health America pour lui donner vie, une organisation qui est « la principale organisation communautaire à but non lucratif du pays dédiée à répondre aux besoins des ceux qui vivent avec une maladie mentale et à la promotion de la santé mentale globale de tous les Américains », selon un communiqué de presse.

L'idée qu'ils creusent ici est celle qui est aussi un coup chez McDonald's : "Personne n'est heureux tout le temps." C'est un fait réel. Il y a cette pression pour être «heureux», alors que ce que nous entendons souvent par heureux est «attirant et réussi et ensemble et certainement pas manger un Kit Kat pour le petit déjeuner tout en transpirant du stress sur mon retard parce que j'étais malade tout le week-end et tout ce que je Je veux faire, c'est jouer à des jeux vidéo et regarder les Blazers gagner un match éliminatoire, mais nous ne pouvons pas toujours obtenir ce que nous voulons, qu'est-ce qui ne va pas avec moi, pourquoi ne puis-je pas faire en sorte que mes cheveux ressemblent à des cheveux normaux, peu importe, je Je vais très bien, les gars.

Donc, tout ce qui dit aux gens, et aux jeunes en particulier, qu'il est normal de ressentir de nombreuses façons, d'être parfois un gâchis, est un très bonne chose.

D'un troisième côté étrange, ne s'agit-il pas simplement de commercialiser la vulnérabilité émotionnelle ? Les marques ne sont pas vos amis™, alors à quel point devrais-je me sentir bien que BK me dise qu'il est normal d'être furieux ou déprimé ou quoi que ce soit d'autre ? N'utilisent-ils pas simplement mon bordel pour vendre des frites ?

Et sur la quatrième main tout à fait normale, s'ils sommes utiliser mon désordre pour vendre des frites, alors pourquoi en faire un coup chez McDonald's ? La vidéo ci-dessus—tournée, comme le soulignait un communiqué de presse, en 35 mm, donc cette publicité BK et le contreventement d'Alex Ross Perry son odeur avoir quelque chose en commun - fait valoir que vous devriez « se sentir comme vous le souhaitez », tracer une ligne entre la santé émotionnelle et le vieux slogan « faites-le comme vous le souhaitez ». Et si c'est l'argument, alors pourquoi en faire un coup chez McDonald's ? Il y a trop de pièces ici.

Sur un dossier cinquième main, je suppose que cela m'a fait poser un tas de questions sur moi-même et le monde et les Happy Meals et l'importance de tourner des publicités sur film et qui était le DP de cette publicité, alors peut-être qu'il a fait son travail.

Quoi qu'il en soit, Burger King veut vous vendre des Whoppers dans une boîte de fantaisie. Bon mercredi.


Les « vrais repas » de Burger King - Wow, beaucoup de choses à déballer là-bas

Le dernier gadget publicitaire de Burger King est, comme de nombreux coups de fast-food avant lui, un petit coup chez McDonald's. Et il est possible de le voir comme cela, et cela seul. De vrais repas, disponibles à partir d'aujourd'hui dans certains magasins BK à Austin, Seattle, Miami, Los Angeles et New York, peuvent être commandés dans l'une des cinq ambiances possibles : repas pissé, repas bleu, repas salé, repas YAAAS et repas DGAF -parce que "personne n'est heureux tout le temps". Trouver? Vous aimez les Happy Meals ?

Les vrais repas ne sont essentiellement que des boîtes dans lesquelles sont placés des repas combinés Whopper, et ne sont pas spécifiquement destinés aux enfants, aucun jouet ou sac de pommes Dippers n'est impliqué, et je ne peux pas imaginer que BK commercialise quelque chose appelé le repas DGAF aux tout-petits. Ce n'est donc qu'un gadget, à peu près destiné à McDonald's. Simple.

La fête d'anniversaire Taco Bell d'un enfant adorable envoie Sortir personnel dans la spirale de la honte

Natalie Grove a demandé une chose pour Noël. Quand est venu le temps de faire une liste pour le Père Noël, « Tous…

Pourtant, je dois admettre à contrecœur qu'il se passe plus de choses là-bas. J'ai écrit une fois sur la façon dont l'anniversaire de Taco Bell d'un adorable moppet a envoyé le Sortir personnel dans une spirale de honte totale, et bien qu'il y ait beaucoup moins de honte dans cette spirale particulière, l'effet était une dame des maths non moins confuse sur mon cerveau fatigué. Déballons ceci.

D'une part, c'est idiot. Droit? Le gag de poulet de soutien émotionnel de Popeye n'était également qu'une boîte en carton conçue pour contenir la nourriture ordinaire de Popeye, mais au moins celle-ci 1) était spécifique aux aéroports, pas à une poignée de grandes villes, 2) avait l'avantage de fournir une poignée, qui peut être utile lorsque vous attendez de monter à bord d'un avion et que vous jonglez avec toutes sortes de choses, 3) était assez drôle et plutôt mignon, si nous sommes honnêtes. Ce sont plutôt mignons, nous supposons, mais ils ne sont pas si drôles.

D'autre part, c'est pas censé être si drôle, parce que d'une manière ou d'une autre, l'idée du vrai repas est aussi étonnamment réfléchie ? Burger King a spécifiquement programmé cette campagne au mois de mai, car le mois de mai est le mois de la sensibilisation à la santé mentale, et la société s'est associée à Mental Health America pour lui donner vie, une organisation qui est « la principale organisation communautaire à but non lucratif du pays dédiée à répondre aux besoins des ceux qui vivent avec une maladie mentale et à promouvoir la santé mentale globale de tous les Américains », selon un communiqué de presse.

L'idée qu'ils creusent ici est celle qui est aussi un coup chez McDonald's : "Personne n'est heureux tout le temps." C'est un fait réel. Il y a cette pression pour être «heureux», alors que ce que nous entendons souvent par heureux est «attirant et réussi et ensemble et certainement pas manger un Kit Kat pour le petit déjeuner tout en transpirant du stress sur mon retard parce que j'étais malade tout le week-end et tout ce que je veux faire, c'est jouer à des jeux vidéo et regarder les Blazers gagner un match éliminatoire, mais nous ne pouvons pas toujours obtenir ce que nous voulons, qu'est-ce qui ne va pas avec moi, pourquoi ne puis-je pas faire ressembler mes cheveux à des cheveux normaux, peu importe je Je vais très bien, les gars.

Donc, tout ce qui dit aux gens, et aux jeunes en particulier, qu'il est normal de ressentir de nombreuses façons, d'être parfois un gâchis, est un très bonne chose.

D'un troisième côté étrange, ne s'agit-il pas simplement de commercialiser la vulnérabilité émotionnelle ? Les marques ne sont pas vos amis™, alors à quel point devrais-je me sentir bien que BK me dise qu'il est normal d'être furieux ou déprimé ou quoi que ce soit d'autre ? N'utilisent-ils pas mon bordel pour vendre des frites ?

Et sur la quatrième main tout à fait normale, s'ils sommes utiliser mon mess pour vendre des frites, alors pourquoi en faire un coup chez McDonald's ? La vidéo ci-dessus—tournée, comme le soulignait un communiqué de presse, en 35 mm, donc cette publicité BK et le contreventement d'Alex Ross Perry son odeur have something in common—makes the argument that you should “feel your way,” drawing a line between emotional health and the old slogan “have it your way.” And if that’s the argument, then why make it a jab at McDonald’s? There are just too many pieces here.

On a record cinquième hand, I guess it made me ask a bunch of questions of myself and the world and Happy Meals and the importance of shooting commercials on film and who the DP of that commercial was, so perhaps it did its job.

Anyway, Burger King wants to sell you Whoppers in a novelty box. Happy Wednesday.


Burger King’s “Real Meals”—Wow, a lot to unpack there

Burger King’s latest publicity gimmick is, like many a fast food stunt before it , a bit of a swipe at McDonald’s. And it’s possible to view it as that, and that alone. Real Meals, available starting today at select BK locations in Austin, Seattle, Miami, Los Angeles, and New York City, can be ordered in one of five possible moods—Pissed Meal, Blue Meal, Salty Meal, YAAAS Meal, and DGAF Meal—because “no one is happy all the time.” Trouver? Like Happy Meals?

The Real Meals are basically just boxes into which Whopper combo meals are placed, and aren’t specifically aimed at kids no toy or bag of Apple Dippers is involved, and I can’t imagine BK marketing something called the DGAF Meal to tiny children. So it’s just a gimmick, roughly aimed at McDonald’s. Simple.

Adorable kid’ s Taco Bell birthday party sends Takeout staff into shame spiral

Natalie Grove asked for one thing for Christmas. When it came time to make a list for Santa, “All…

Yet I must begrudgingly admit that there’s more going on there. I once wrote about how an adorable moppet’s Taco Bell birthday sent the Takeout staff into a total shame spiral, and while there’s a lot less shame in this particular spiral, the effect was a no-less-confused math lady on my tired brain. Déballons ceci.

One one hand, this is dumb. Droit? The Popeye’s Emotional Support Chicken gag was also just a cardboard box designed to hold regular Popeye’s food, but at least that one 1) was specific to airports, not a handful of large cities, 2) had the advantage of providing a handle, which can be useful when you’re waiting to board an airplane and juggling all kinds of things, 3) was pretty funny and kind of cute, if we’re honest. These are sort of cute, we suppose, but they’re not all that funny.

On the other hand, it’s not supposed to be all that funny, because somehow, some way, the Real Meal idea is also surprisingly thoughtful? Burger King specifically timed this campaign to May, because May is Mental Health Awareness Month, and the company partnered with Mental Health America to bring it to life—an organization that’s “the nation’s leading community-based non-profit dedicated to addressing the needs of those living with mental illness and to promoting the overall mental health of all Americans,” per a press release.

The idea that they’re digging into here is the one that’s also a jab at McDonald’s: “No one is happy all the time.” That is a true fact. There’s this pressure to be “happy,” when what we often mean by happy is “attractive and successful and together and definitely not eating a Kit Kat for breakfast while stress-sweating about how behind I am because I was sick all weekend and all I want to do is play video games and watch the Blazers win a playoff game but we can’t always get what we want, what’s wrong with me, why can’t I get my hair to look like normal-person hair, never mind I am doing great, guys.”

So anything that tells people, and young people specifically, that it’s okay to feel many kinds of ways, to be a mess sometimes, is a very good thing.

On the weird third hand, isn’t this just commercializing emotional vulnerability? Brands Are Not Your Friends™, so how good should I feel about BK telling me it’s okay to be furious or depressed or whatever else? Aren’t they just using my mess to sell fries?

And on the totally normal fourth hand, if they sommes using my mess to sell fries, then why make it a jab at McDonald’s? The video above—shot, as a press release emphasized, on 35mm, so this BK commercial and Alex Ross Perry’s bracing Her Smell have something in common—makes the argument that you should “feel your way,” drawing a line between emotional health and the old slogan “have it your way.” And if that’s the argument, then why make it a jab at McDonald’s? There are just too many pieces here.

On a record cinquième hand, I guess it made me ask a bunch of questions of myself and the world and Happy Meals and the importance of shooting commercials on film and who the DP of that commercial was, so perhaps it did its job.

Anyway, Burger King wants to sell you Whoppers in a novelty box. Happy Wednesday.


Burger King’s “Real Meals”—Wow, a lot to unpack there

Burger King’s latest publicity gimmick is, like many a fast food stunt before it , a bit of a swipe at McDonald’s. And it’s possible to view it as that, and that alone. Real Meals, available starting today at select BK locations in Austin, Seattle, Miami, Los Angeles, and New York City, can be ordered in one of five possible moods—Pissed Meal, Blue Meal, Salty Meal, YAAAS Meal, and DGAF Meal—because “no one is happy all the time.” Trouver? Like Happy Meals?

The Real Meals are basically just boxes into which Whopper combo meals are placed, and aren’t specifically aimed at kids no toy or bag of Apple Dippers is involved, and I can’t imagine BK marketing something called the DGAF Meal to tiny children. So it’s just a gimmick, roughly aimed at McDonald’s. Simple.

Adorable kid’ s Taco Bell birthday party sends Takeout staff into shame spiral

Natalie Grove asked for one thing for Christmas. When it came time to make a list for Santa, “All…

Yet I must begrudgingly admit that there’s more going on there. I once wrote about how an adorable moppet’s Taco Bell birthday sent the Takeout staff into a total shame spiral, and while there’s a lot less shame in this particular spiral, the effect was a no-less-confused math lady on my tired brain. Déballons ceci.

One one hand, this is dumb. Droit? The Popeye’s Emotional Support Chicken gag was also just a cardboard box designed to hold regular Popeye’s food, but at least that one 1) was specific to airports, not a handful of large cities, 2) had the advantage of providing a handle, which can be useful when you’re waiting to board an airplane and juggling all kinds of things, 3) was pretty funny and kind of cute, if we’re honest. These are sort of cute, we suppose, but they’re not all that funny.

On the other hand, it’s not supposed to be all that funny, because somehow, some way, the Real Meal idea is also surprisingly thoughtful? Burger King specifically timed this campaign to May, because May is Mental Health Awareness Month, and the company partnered with Mental Health America to bring it to life—an organization that’s “the nation’s leading community-based non-profit dedicated to addressing the needs of those living with mental illness and to promoting the overall mental health of all Americans,” per a press release.

The idea that they’re digging into here is the one that’s also a jab at McDonald’s: “No one is happy all the time.” That is a true fact. There’s this pressure to be “happy,” when what we often mean by happy is “attractive and successful and together and definitely not eating a Kit Kat for breakfast while stress-sweating about how behind I am because I was sick all weekend and all I want to do is play video games and watch the Blazers win a playoff game but we can’t always get what we want, what’s wrong with me, why can’t I get my hair to look like normal-person hair, never mind I am doing great, guys.”

So anything that tells people, and young people specifically, that it’s okay to feel many kinds of ways, to be a mess sometimes, is a very good thing.

On the weird third hand, isn’t this just commercializing emotional vulnerability? Brands Are Not Your Friends™, so how good should I feel about BK telling me it’s okay to be furious or depressed or whatever else? Aren’t they just using my mess to sell fries?

And on the totally normal fourth hand, if they sommes using my mess to sell fries, then why make it a jab at McDonald’s? The video above—shot, as a press release emphasized, on 35mm, so this BK commercial and Alex Ross Perry’s bracing Her Smell have something in common—makes the argument that you should “feel your way,” drawing a line between emotional health and the old slogan “have it your way.” And if that’s the argument, then why make it a jab at McDonald’s? There are just too many pieces here.

On a record cinquième hand, I guess it made me ask a bunch of questions of myself and the world and Happy Meals and the importance of shooting commercials on film and who the DP of that commercial was, so perhaps it did its job.

Anyway, Burger King wants to sell you Whoppers in a novelty box. Happy Wednesday.


Burger King’s “Real Meals”—Wow, a lot to unpack there

Burger King’s latest publicity gimmick is, like many a fast food stunt before it , a bit of a swipe at McDonald’s. And it’s possible to view it as that, and that alone. Real Meals, available starting today at select BK locations in Austin, Seattle, Miami, Los Angeles, and New York City, can be ordered in one of five possible moods—Pissed Meal, Blue Meal, Salty Meal, YAAAS Meal, and DGAF Meal—because “no one is happy all the time.” Trouver? Like Happy Meals?

The Real Meals are basically just boxes into which Whopper combo meals are placed, and aren’t specifically aimed at kids no toy or bag of Apple Dippers is involved, and I can’t imagine BK marketing something called the DGAF Meal to tiny children. So it’s just a gimmick, roughly aimed at McDonald’s. Simple.

Adorable kid’ s Taco Bell birthday party sends Takeout staff into shame spiral

Natalie Grove asked for one thing for Christmas. When it came time to make a list for Santa, “All…

Yet I must begrudgingly admit that there’s more going on there. I once wrote about how an adorable moppet’s Taco Bell birthday sent the Takeout staff into a total shame spiral, and while there’s a lot less shame in this particular spiral, the effect was a no-less-confused math lady on my tired brain. Déballons ceci.

One one hand, this is dumb. Droit? The Popeye’s Emotional Support Chicken gag was also just a cardboard box designed to hold regular Popeye’s food, but at least that one 1) was specific to airports, not a handful of large cities, 2) had the advantage of providing a handle, which can be useful when you’re waiting to board an airplane and juggling all kinds of things, 3) was pretty funny and kind of cute, if we’re honest. These are sort of cute, we suppose, but they’re not all that funny.

On the other hand, it’s not supposed to be all that funny, because somehow, some way, the Real Meal idea is also surprisingly thoughtful? Burger King specifically timed this campaign to May, because May is Mental Health Awareness Month, and the company partnered with Mental Health America to bring it to life—an organization that’s “the nation’s leading community-based non-profit dedicated to addressing the needs of those living with mental illness and to promoting the overall mental health of all Americans,” per a press release.

The idea that they’re digging into here is the one that’s also a jab at McDonald’s: “No one is happy all the time.” That is a true fact. There’s this pressure to be “happy,” when what we often mean by happy is “attractive and successful and together and definitely not eating a Kit Kat for breakfast while stress-sweating about how behind I am because I was sick all weekend and all I want to do is play video games and watch the Blazers win a playoff game but we can’t always get what we want, what’s wrong with me, why can’t I get my hair to look like normal-person hair, never mind I am doing great, guys.”

So anything that tells people, and young people specifically, that it’s okay to feel many kinds of ways, to be a mess sometimes, is a very good thing.

On the weird third hand, isn’t this just commercializing emotional vulnerability? Brands Are Not Your Friends™, so how good should I feel about BK telling me it’s okay to be furious or depressed or whatever else? Aren’t they just using my mess to sell fries?

And on the totally normal fourth hand, if they sommes using my mess to sell fries, then why make it a jab at McDonald’s? The video above—shot, as a press release emphasized, on 35mm, so this BK commercial and Alex Ross Perry’s bracing Her Smell have something in common—makes the argument that you should “feel your way,” drawing a line between emotional health and the old slogan “have it your way.” And if that’s the argument, then why make it a jab at McDonald’s? There are just too many pieces here.

On a record cinquième hand, I guess it made me ask a bunch of questions of myself and the world and Happy Meals and the importance of shooting commercials on film and who the DP of that commercial was, so perhaps it did its job.

Anyway, Burger King wants to sell you Whoppers in a novelty box. Happy Wednesday.


Voir la vidéo: Burger King 1980 Saturday Morning Commercial (Décembre 2021).